Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 08:53

Sans déc.Quelque soit votre problème, un expert vous donne la solution. Dans tous les domaines.

Sans déc !

"On vit une époque formidable...", comme l'avait si bien senti le regretté Reiser.

Dans tous les domaines, vous dis-je !

 

Que vous soyez en conflit avec votre compagne ou compagnon, avec votre nouveau né, votre adolescent, vos parents, votre belle-mère, avec l'ex de votre époux, les enfants de votre amie issus d'une autre union, votre belle-soeur, et par là même avec votre frère depuis qu'il a épousé cette furie, une armée éminente de psy hyper spécialisés, le plus souvent médiatisés, qui pointent régulièrement sur les antennes et dans les magazines aussi assidûment qu'un OS de chez Renault, vous donne LE bon conseil, le conseil avisé qui va changer votre vie. Genre.. Vous devez com-mu-ni-quer ! Seul le dialogue peut vous permettre de dépasser ce conflit. Formidable

 

Vous avez un gros problème d'argent, vos fins de mois sont difficiles, aucun souci ! Faites confiance à l'expertise des assistants sociaux, de votre banquier qui vont vous expliquer comment vous passer de ce dont vous avez besoin.

Trop fort !

 

Vous ne vous en sortez plus au boulot. Vous croulez sous le travail, vous êtes "surbooké". Pas de panique ! Il vous faut un petit stage avec un coachen vogue (payé grassement par votre patron mais qui s'en tape parce qu'il y trouve un substanciel avantage fiscal) qui va, sans ciller, vous affirmer qu'on peut très bien faire tenir deux heures en une, que c'est juste une question d'organisation... C'est vrai, on pense pas à tout, hein ?

 

Vous n'êtes pas gros, non... Vous êtes juste en surcharge pondérale, d'accord.

Mais vous le faites exprès ou quoi ? Vous avez à votre disposition des milliers de bouquins qui vous donn... qui vous vendent la solution ! Exemples :

"Comment maigrir avant-hier ?", "Manger sans sel, sans sauce, sans matière grasse, sans viande et le poisson avec modération, sans pain, sans vin, mais... avec plaisir !", "Perdez dix kilos en dix jours !" (l'auteur qui a commis ce bréviaire serait en fuite. Dernier domicile connu, la Suisse. Allez savoir pourquoi...), et pour rigoler, en hommage à Pierre Péchin (un talent d'étoile filante...), "Ti bouffes, ti bouffes pas, ti crèves quand même".

 

Les experts, ils ont réponse à tout. A tous nos maux intimes et quotidiens. Mais pas seulement !

Il y a aussi les experts politiques qui vous démontrent pourquoi ils avaient raison de s'être trompés quand ils ont envisagé le succès d'un candidat qui s'est néanmoins ramassé aux dernières élections ! 

Il y a également les experts économiques qui se plantent grave ! Ah, ceux-là, je les aime ! Vraiment touchants...

Alain Minc en est le parangon. Une figure ! Une caricature d'escroquerie intellectuelle ! C'est beau, tellement c'est faux !

Quelques méfaits du susdit : "L'après crise est commencé", 1982. Un long début qui n'en finit pas de finir, non? Ou encore, "L'argent fou", 1990. Ouah ! Un vrai thriller ! , "L'ivresse démocratique", 1994. Peut-être faut-il la consommer avec modération ? " La mondialisation heureuse", 1997. What a wonderful world ! Et pour finir, "Le chômage, à qui la faute ?", 2005. Alors là, trop fort ! Le genre de type qui pose LA question pour laquelle il n'a pas l'esquisse d'une ébauche de réponse mais qui fait mine de... Cent mille exemplaires, sans doute plus ! Bingo !

Je n'ai rien lu d'Alain Minc. On est d'accord. Je l'ai juste entendu pérorer et gloser à la télé et à la radio avec cette suffisance et cette morgue propres aux intellectuels professionnels, patentés par les médias, voire par un président. Rien qui donne envie de lire, ne serait-ce une ligne, de ce qu'ils ont écrit où fait écrire. 

 

Des experts, des "Alain Minc", y en a des tas. Clonés dans les grandes écoles.

Pas aussi nombreux que les cons produits par l'école républicaine abandonnée par les pouvoirs publics, certes, mais bon... Faut reconnaître qu'ils sont vachement plus influents.

Et contrairement au quidam, vous et moi, ils ne sont jamais sanctionnés pour leurs manquements ou leur incompétence ! Ils semblent bénéficier, à vie, d'un droit que nous n'avons plus. Celui de se tromper. 

 

En conclusion, je voudrais décerner un accessit d'expertise en analyse politique à Alain Madelin qui, à la veille de l'invasion de l'Irak par les étasuniens, en 2003, prédisait, à qui voulait l'entendre, l'adhésion populaire et spontanée des irakiens aux valeurs de leurs sauveurs occidentaux et, conséquemment et leur engouement pour une nouvelle foi démocratique dans le mois qui suivrait l'arrivée des troupes anglo saxonnes. Pouvait-on davantage se fourvoyer...

A propos, il est où le "Madelin", en ce moment ? Son acuité et son intuition nous manquent tellement ! 

 

Les experts ne sont pas les seuls à se mêler de nos affaires.

Il y a aussi les scientifiques...

Un autre sujet, une autre chronique, donc. 

 

 

 

 

 

   

 

 

  

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de effluve
  • : La lecture, l'écriture, la littérature, quelques poèmes, deux ou trois idées enfin, comme autant de baumes pour nos âmes meurtries.
  • Contact

Recherche

Liens